Témoignage abstention : « J’ai arrêté de voter depuis les européennes en 2014. C’est douloureux pour moi, car j’avais une haute estime de la politique avant, de par ma culture et mon éducation, où j’ai baigné dans le militantisme. »

Nadjib, 37 ans, Reporter télévision   « Je suis reporter depuis maintenant 11 ans, spécialisé en géopolitique et en culture. Avant d’exercer ce métier, j’enseignais dans des classes Relais (jeunes en décrochage scolaire) l’initiation au reportage et le contrôle...

lire plus

Témoignage abstention. « Ce qui peut me faire revenir vers les urnes, ce sont les listes citoyennes, comme celle montée pour les régionales en Ile-de-France. Des candidats qui viennent du terrain, qui ne jouent pas sur le buzz. »

Imane, assistante sociale, 31 ans « Je suis assistante sociale à l’hôpital. Je suis chargée de la protection de l’enfance et de l’accès aux soins pour les plus démunis : réfugiés, personnes âgées avec peu de ressources, victimes d’attentats… J’ai eu mon bac...

lire plus

Témoignage abstention : « Je trouve aberrant qu’une minorité de personnes (encartées) choisissent des candidats approuvés par 400000 personnes grand maximum. Comment 400000 personnes peuvent décider pour 60 millions dans une démocratie ? »

« J’ai jamais voté. Sauf une fois, quand le candidat a acheté ma voix. C’est simple, je rejette totalement un système qui n’a fait que me mépriser depuis mon plus jeune âge. Mon parcours scolaire fut chaotique. J’ai fini en BEP Vente Action Marchande parce que ma...

lire plus

Témoignage abstention : « J’ai remarqué qu’aujourd’hui, le délai entre les promesses annoncées et les promesses non tenues se raccourcissait de plus en plus. A croire qu’ils n’ont même plus honte. »

Mathieu, entrepreneur et indépendant, 28 ans « En 2007, j’étais responsable informatique dans une société de gestion de patrimoine à Lyon. Ce métier me plaisait, on faisait des choses vraiment sympas. J’ai été licencié économiquement parce que la société a rencontré...

lire plus

Témoignage abstention : « Même avec un vote électronique, je n’irai pas cliquer. Je ne veux pas voter pour des promesses, mais pour des actions. »

Sonia, Professeur d’anglais et français langue étrangère, 38 ans « J’avais entamé des études de cinéma, médias et communication. Puis j’ai appris sur le tas le métier de professeur à l’étranger et j’ai tout de suite adoré. Au lycée, j’étais une élève rebelle, j’avais...

lire plus

Témoignage abstention : « Si je ne vote pas, c’est parce qu’au-delà du fait que j’estime sincèrement qu’une espèce dite intelligente n’a pas spécialement besoin de dirigeants, je trouve le système électoral un peu trop hypocrite à mon goût pour jouer le jeu. »

Héloïm, 26 ans, écrivain   « J’ai 26 ans, je suis un jeune écrivain non rémunéré (la recherche d'éditeur est un long chemin), je vis pépère dans mon petit appart payé par le RSA et un coup de main familial occasionnel. Je suis devenu écrivain un peu par hasard. Je...

lire plus

Témoignage abstention : « Au fur et à mesure des campagnes, je me suis rendu compte que les gens votaient souvent « à l’aveugle » sans connaître vraiment les candidats et leur programme. C’est pour ça que le vote est inutile aujourd’hui. »

Franck, Comédien « J’ai eu mon bac S mais ça ne me plaisait pas trop. Je me suis orienté vers la fac de lettres avec le projet de devenir prof d’université, mais je trouvais que c’était beaucoup d’efforts pour un métier qui m’attirait moyennement (8 ans d’études +...

lire plus

Témoignage abstention : « Ma vie a beaucoup plus été changée, en mieux, par Steve Jobs, Bill Gates, et aussi par des artistes, des cinéastes, des écrivains, des gens qui ont eu une vision, un projet, une grande idée, qui se sont sentis investis d’une mission. »

Antoine, humoriste et auteur, 33 ans Je crois que je n’ai pas voté depuis 2002. Le « chantage au FN » pour inciter les gens à voter, j'ai fini par intégrer que ça faisait partie du jeu. J'ai découvert ça y a un moment. J'ai jamais aimé le FN, donc, ça me...

lire plus

Pin It on Pinterest