Non, ce n’est pas à cause des grévistes de la SNCF que le service d’accompagnement des enfants a été supprimé pour Noël

Temps de lecture : < 1 minute

Ce n’est plus un secret pour personne : le traitement médiatique des mouvements sociaux est catastrophique. Il y a des interrogations légitimes sur la teneur de ces mouvements, or, la norme est plutôt de désinformer et de tomber dans le mépris de classe, voire de faire des comparaisons indécentes à base de « prise d’otages ». La dernière intox en date : la SNCF aurait supprimé les wagons destinés aux enfants qui voyagent seuls à cause des grévistes, cependant il n’en est rien. Voici pourquoi. 

  • Le gouvernement cherche à « casser la grève » par tous les moyens 

Y compris en orientant les usagers vers des solutions alternatives comme les cars, quitte à ce que ceci soit dangereux.

  • Le service « Junior et Compagnie » est une filiale de la SNCF non impactée par la grève

…Ce n’est donc pas par manque de personnel que le service a été supprimé.

  • Le choix économique de la SNCF a été celui de remplir les trains au maximum avec des billets de dernière minute plutôt que de privilégier le service pour les enfants

Supprimer ces wagons réservés pour les remplir avec un maximum de réservations de dernière minute permet de gagner beaucoup d’argent, et la grève n’a servi que de prétexte pour des motivations purement lucratives.

Finalement, ce qu’il faut retenir ici, c’est que même si l’on peut débattre de la grève comme modalité d’action, les désagréments causés ne viennent pas des grévistes, mais bien des décisions des dirigeants qui entretiennent un climat social tendu. 

Faire un don

Vous pouvez faire des dons à partir de 2€ pour soutenir mon travail.

€2,00